[logo]
 Français
 English
 Castellano
 Italiano
Comment devenir une cyberféministe ?

PAR CORNELIA SOLLFRANK
    En tant qu'initiatrice de Old Boys Network - la première alliance cyberféministe - et auteure de quelques documents ainsi que d'œuvres cyberféministe célèbres, je suis souvent confrontée aux requêtes de toutes nouvelles cyberféministes demandant (de fait) « Comment puis-je apprendre à devenir une cyberféministe ? ». Curieusement, il ne semble pas se trouver d'autres FAQ ou de sites web traitant de ce sujet, donc voilà le mien. Cornelia Sollfrank

Le désir de définition

Au fur et à mesure que la question « comment-devenir » se pose, arrive en même temps quelques questions cruciales. La première est « Qu'est ce que le Cyberféminisme ? » avant que nous puissions savoir « Qu'est ce qu'un(e) Cyberféministe ? » et pour finir, mais ce qui est nullement négligeable, « Pourquoi tout le monde devrait vouloir être une Cyberféministe ? » Tous ces points vont de pair ; je vais essayer de vous montrer le chemin à suivre dans cette jungle pour vous rendre plus accessible ce monde sauvage et non exploré qu'est le Cyberféminisme. J'ai déjà donné une conférence intitulée « La vérité à propos du Cyberféminisme », à Bruxelles, en 1999 pour le Festival des Jonctions. Dans cette conférence j'expliquai comment et quand le terme a été inventé, quel en était son usage avant 1997. 1997 est une année cruciale pour le Cyberféminisme, car c'est cette année là que Old Boys Network] - OBN - a été fondé. Obn est la première alliance cyberféministe et a décidé de libérer le terme de son sens original ainsi que de développer une nouvelle stratégie visant à améliorer l'usage potentiel de ce dernier. Voici ce que j'entend par Cyberféminisme.

La première chose qu'OBN ait introduit est le refus d'une définition générale du Cyberféminisme. Cent antithèses ont été formulé lors du Premier Congrès International Cyberféministe à Documenta X (célèbre exposition d'art - NdT) à Kassel. Bien que cet acte était supposé montrer l'approche anti-idéologique d'OBN, beaucoup de personnes, à ce moment là, firent un amalgame sur le Cyberféminisme, comme pour tout. Ils pensaient que le Cyberféminisme n'était pas quelque chose de réel, de palpable, et que, par conséquent, il relevait d'un concept artistique pur. D'autres questionnai les buts politiques du Cyberféminisme, et comme la formulation était peu claire, ils nous accusèrent d'éviter le politique alors que le mouvement féministe a toujours été politique.

Dans un sens je pense que ne pas définir le terme était une bonne décision à priori, mais insuffisante, d'autant plus que le Cyberféminisme est un fait bien plus qu'une anti-chose. Je voudrais passer à l'étape suivante et vous apporter quelques définitions choisies, mais des définitions qui permettront toujours au Cyberféminisme d'être un concept ouvert, sans idéologie.

Définitions

  • ...
  • Le Cyberféminisme est un modèle. Le terme fonctionne comme moment unificateur pour créer l'idée d'une identité politique sans avoir à lutter pour. (Cornelia Sollfrank).
  • Le Cyberféminisme est le point d'entrée au problème actuel (Joseph Beuys).
    (« Pour moi, il était important de placer les termes dans le décor ; il ne reste plus aux autres qu'à trouver ces termes intéressants. Ainsi ils fonctionneraient comme un point d'entrée au problème actuel ».)
  • Le Cyberféminisme est un navigateur qui affiche le monde (Alla Mitrofanova).
  • Le Cyberféminisme est un mythe (Yvonne Volkart).

    L'idée du Cyberféminisme comme mythe a un grand potentiel. Pour citer Yvonne Volkart : « Un mythe est une histoire dont on arrive pas à identifier l'origine ou les différentes origines. Un mythe est fondé sur une histoire centrale qui est racontée encore et encore avec différentes variations. Cette caractéristique le rend actuel, le post-moderne en a besoin. Un mythe réfute UNE seule histoire comme étant l'unique vérité et implique une recherche de vérité dans les espaces, dans les différences des différentes histoires. Parler du Cyberféminisme comme un mythe ne revient pas à le mystifier mais signifie que le Cyberféminisme n'existe qu'au pluriel ».

    Qu'est ce que çà veut dire « le Cyberféminisme n'existe qu'au pluriel ? » Simplement, qu'il nécessite un environnement de débat pour grandir. Il nécessite des structures dans lesquelles les voix peuvent être apportées ensemble - ces voix individuelles exprimant les Cyberféminismes.

    Le contenu demande une forme

    Ceci nous rapporte à OBN. Le Old Boys Network est dédié à la construction d'espaces virtuels et réels dans lesquels les cyberféministes peuvent rechercher, expérimenter, créer, communiquer et agir. Ces plates-formes fournissent une présence contextualisée pour des approches diverses et interdisciplinaires du cyberféminisme. En d'autres termes, les plates-formes telles que les conférences, rencontres, débats, sites Internet, listes de discussions sont nécessaires pour réaliser = créer une réelle construction. La réalisation du Cyberféminisme requiert d'autres cyberféminismes, des cyberféminismes différents.

    Il appartient au Cyberféminisme de construire ses propres structures.

    Le contenu Cyberféministe reflète toujours aussi les conditions de sa production, communication et distribution. Les positions plurielles qui partagent cette approche dans un même contexte, contribuent à sa structure. Les approches individuelles juxtaposées les unes aux autres, créent un contexte. Il n'y a pas une seule histoire vraie, un vrai Cyberféminisme. La vérité est dans la variété, la différence, dans les espaces entre les approches et les positions individuelles.

    Pour illustrer cela, OBN a choisi que trois représentantes qui discutent de la même question pour montrer la variété de réponse possible dans le même contexte. La question n'est pas d'avoir raison mais plutôt une question d'analyse, de comparaison, de discussion, de combats et d'acceptation. C'est cela qu'OBN appelle la Politique de la dissidence (Politics of Dissent). (Egalement très utile pour éviter les conflits - comme nous le pensions.) Certains s'élèvent en disant qu'une politique de la dissidence ne peut pas exister, puisque la politique se définit elle-même clairement en exprimant des idées et des buts. C'est une (double) interprétation erronée puisque la politique de la dissidence nécessite un accord sur la structure ; en plus, l'organisation du désaccord est hautement politique même dans une politique traditionnelle. Le but commun se situe à un niveau différent, le niveau de l'organisation/structure. Sans accord sur la strucure rien (ne peut exister) n'existe.

    Cyber

    Cyber dans Cyberféminisme n'indique pas simplement quelque chose de nouveau, mais porte aussi sur les médias en réseaux numérique. Cyberféminisme sans Cyber ne serait pas possible. Les média en réseau et ses caractéristiques spécifiques en terme de simulation et de communication en sont une part intégrante. La position du sujet Cyberféministe est directement reliée à ce médium.

    Féminisme

    Féminisme dans Cyberféminisme indique une référence au féminisme, mais pas simplement une référence historique linéaire. Le genre est compris dans un sens étendu comme une catégorie politique classique, mais aussi connecté à une autre approche de la politique.

    Politiques Cyberféministes

    OBN comprend la politique comme une chose fonctionnant avec la confusion, la déception, l'irritation l'impatience et l'excitation. Les nouveaux espaces de pensées et d'action qu'OBN a ouvert ne sont pas rempli avec des instructions générales et des réponses. OBN ne formule pas des théories ou des thèses. Les Cyberféministes sont individuelles et donc, par la même, les stratégies cyberféministes continuent à être partiale, en cours d'élaboration et même à se contredire l'une l'autre. L'interprétation d'OBN sur la politique peut sembler paradoxale. Elle consiste à former des alliances, définir des problèmes et des différences communes, créer un débat ; c'est pragmatique, philosophique et actif ; rejetant les objectifs communs, comparant les stratégies, jonglant avec les différentes notions de la politique comme par exemple l'intention, l'idéologie, le jeux et l'anarchie. Cette version de la politique connaît son efficacité sans avoir à en parler. C'est tout un art.

    Real Politique

    On peut dire en deux mots que la politique c'est (l'organisation) des structures de pouvoir. Le germe de la politique est petite et se divise en unités plus petites encore, comme les cellules. Les membres doivent s'impliquer, doivent discuter de leurs idéaux, tester leurs limites ; les règles doivent être définies, les sanctions déterminées. Formation du sujet politique. La politique est quelque chose de complexe et signifie la formation de relations et de société. Une recette simple ne peut pas exister. (Le Cyberféminisme prétend les avoir, mais au final refuse de les donner. C'est vipérin.) Les mauvaises compréhensions sont que la politique peut être simpliste et être pour ou contre quelque chose devient alors politique. C'est une réduction de ce qui est politique. Une nouvelle définition de la politique semble plus intéressante, élargissant les petites structures vers de plus grandes.

    Le réseau/La Solution

    Beaucoup de personnes n'ont pas de relation personnelle avec la politique. Le cyberféminisme, le réseau et l'auto-organisation peut aider. La création de structures parallèles permettent l'expérience personnelle de la politique. Devenir une « membre » - une Cyberféministe - nécessite de revenir à vous-même, votre intuition et pensée propre. C'est l'activité principale. Vous ne pouvez pas étudier et copier le Cyberféminisme, mais vous devez inventer le votre. Vous devez ensuite le rendre public, devenir une part du débat. La passivité et la consommation n'existe pas dans le Cyberféminisme. C'est l'option offerte par le Cyberféminisme - devenir pertinent.

    Résultat

    Un manuel how to est habituellement quelque chose de relativement simple. Il vous aide à accéder au sujet choisi, vous familiarise par les premiers pas. Vous avez des instructions et des définitions précises qui vous conduisent dans une nouvelle direction. Ce concept éveille deux questions en moi :

      1. Est-ce que je veux que quelqu'un me donne des instructions ? 2. Est-il possible de donner des instructions simples pour des choses complexes - comme le cyferféminisme ?

    Bien sûr, c'était un tour pendable pour vous faire croire que quelquechose comme un « manuel pour le Cyberféminisme » peut exister. Et l'astuce marche bien, puisque tout le monde est sensible aux recettes simples. Vous êtes donc ici en attente de mes instructions et je travaille dur pour vous décevoir... Ne serait ce qu'un tout petit peu, mais aussi, dans le même temps, j'espère vous faire comprendre « Comment devenir un(e) Cyberféministe ? »

    Instructions pour les incorrigibles

      1. N'essayez pas d'apprendre ce qu'est le Cyberféminisme - les interpretations qu'auront d'autres personnes n'est pas approprié pour les premiers pas.

      2. Demandez-vous si vous désirez réellement devenir plus active que vous ne l'êtes déjà. L'activité principale du Cyberféminisme requiert que vous formuliez votre propre approche et que vous aidiez dans la construction de structures (tous ensemble nous avons beaucoup à faire).

      3. Si votre premier travail de Cyberféministe est prêt (il n'y a aucun problème à ce que vous appeliez cela art, théorie, action ou quoi que ce soit d'autre), faites en contribution dans le contexte qui est le votre, mieux, à Old Boys Network.

      4. Vous pouvez alors essayer doucement de commencer à comprendre les autres Cyberféminismes, penser à d'autres langues pour une meilleure communication.

      5. En le faisant pendant quelques années, cela vous permettra de réaliser combien c'est fun mais beaucoup de travail d'être un(e) Cyberféministe et de changer le monde.

    D'avantages de questions pour vous-même :

    • Voulez-vous changer le monde ?
    • Voulez-vous vous changer vous-même ?
    • Voulez-vous faire carrière ?
    • Voulez-vous devenir célèbre ?
    • Savez-vous ce que vous préférez faire le plus au monde ?
    • Savez-vous dans quoi vous êtes le/la meilleur(e) ?

  • Traduit par Lansciac & Nathalie Magnan

    INFORMATION WANT TO BE FREE !!!
    :-)   :-)   :-)   :-)   :-)