zeligConf
 

[ zelingConf ]
[ european meeting of digital counter-cultures ]
[ paris, 15-16-17 decembre 2000 ]  

 

Search the link, find the bullets ;-)

ENGLISH
+  Program
+  Texts and Documents
+  Registration
+  Practicals Infos
+  Press Room
+  Smart Linx
+  Contacts

FRANÇAIS
+  Programme
+  Textes et documents
+  Inscriptions
+  Infos pratiques
+  Revue de presse
+  Smart Linx
+  Contacts

ITALIANO
+  Programma
+  Testi e documenti
+  Registrazione
+  In pratica
+  Nella stampa
+  Smart Linx
+  Contati

CASTELLANO
+  Programa
+  Textos y documentos
+  Registro
+  Infos practicas
+  Prensa
+  Smart Linx
+  Contactos

 

 

FORUM
+  All languages !
+  Multilingue !

Atelier - Le projet Freenet : recâbler l'Internet

Freenet est un système de stockage et de recherche d'information distribué. Il est conçu pour permettre la libre distribution d'information sur l'Internet en permettant la publication et la consultation de n'importe quel document ou fichier de manière anonyme, sans qu'il soit possible a priori de retracer l'activité des utilisateurs, ni même l'origine d'un fichier, voire sa localisation précise sur le réseau.

Le projet Freenet s'inscrit ainsi dans la ligné des "systèmes de troc de fichiers" comme Napster ou Gnutella. Ces systèmes ont en commun de casser le modèle client-serveur traditionnel (dont l'exemple le plus répandu est le Web) au profit d'un modèle de distribution de fichiers proche du troc (en anglais, FSU, "File Sharing Utility"). Tous permettent à chaque utilisateur, sur sa machine ordinaire, de servir des fichiers de façon simple et efficace.

Ils se distinguent cependant par :

  • La présence ou non d'un index central des fichiers servis (seul Napster un un tel index),
  • La liaison directe entre la machine demandeuse et la machine qui possède le fichier ou bien utilisation d'intermédiaires (Freenet n'a pas de liaison directe, pour garantir l'anonymat de ceux qui publient et de ceux qui consultent).

    Si ces systèmes ont surtout fait parler d'eux en raison des attaques virulentes de l'industrie du disque, il faut se rappeler qu'ils n'ont rien de spécifique à la musique, et qu'ils soulèvent de très importantes questions techniques (efficacité des caches, gestion de l'index, nommage) puisqu'ils poussent la décentralisation des fonctions bien plus loin que le Web. Freenet et Gnutella reposent ainsi sur un réseau n'ayant plus aucun point central.

    Il s'agira d'expliquer la philosophie et les principes généraux de fonctionnement du projet Freenet, et, si possible, de voir fonctionner. L'atelier se concentrera cependant sur ses aspects pratiques (les aspects politiques ne seront abordés que pour éclairer certains choix techniques, notamment pour Freenet), expliquera les protocoles, et discutera des évolutions futures.

    L'objectif de cet atelier sera aussi, clairement, le renforcement de l'équipe francophone de développement de Freenet qui fonctionne depuis courant 2000 et fournit un important travail de traduction de la documentation et des textes liés au projet.

    • The Freenet Project
    http://freenet.sourceforge.net

    • Le Projet freenet en Français
    http://freenet.project.free.fr

    • Sur la censure et les droits d'auteur
    article de Ian Clarke exposant la philosophie Freenet
    http://freenet.project.free.fr/index.php3?page=philosophy

    -----------------
    Le projet Freenet : recâbler l'Internet
    Atelier animé par Stephane Bortzmeyer
    avec la participation d'Aris Papathéodorou
    Dimanche 17 décembre - 10 heures
    Centre international de culture populaire
    21ter, rue Volataire, 75011 Paris
    Métro: Boulet-Montreuil
     

     

     


    Français | Index
  •